En passant par l'île Morpion dans les Grenadines

En passant par l'île Morpion dans les Grenadines

Impossible de venir découvrir les îles Grenadines sans passer par Morpion, ce bout de sable planté d'un parasole en feuilles de palmier et entouré d'une barrière de corail ! En saison il faut arriver tôt le matin pour pouvoir profiter seul de cet l'îlot de quelques mètres carrés. En face sa voisine Punaise, au crâne chauve, n'est elle, jamais visitée.

Mais pourquoi des noms français dans des îles anglophones ? En fait, toute cette région de la mer des Caraïbes a été découverte par Christophe Colomb en 1492. Mais trop occupé à rallier les Indes par l'ouest, il délaissa ses îles aux Anglais, mais ce seront les Français qui seront les premier à les coloniser et baptisèrent les lieux de prénoms de saints et de noms plus ou moins poètiques : à Sainte Lucie qui a souvent été française, on trouve : Soufriere, Malgretout, Roseau, Gros Islet, Vieux Fort, La Retraite, Jalousie mais aussi à Saint Vincent : Chateaubelair, Hermitage, Petit Bordel et dans les îles Grenadines : Punaise, Morpion, Petit Tabac, Petit Rameau ou Petit Bateau, Mayreau, Isle a Quatre, l'Anse Guyac, Petit Saint Vincent et Petite Martinique... Les Anglais qui reprirent possession de ces îles au 18° siècle décidèrent de garder ces noms.

 

< Retour

La même année